Baobe
Pseudo : 
Mot de passe : 

 Se connecter automatiquement à chaque visite


J'ai oublié mon mot de passe
catrow.CATEGORY
   S'enregistrer
Page d'accueil   Accueil
catrow.CATEGORY
   BaôBé
   Le Chaudron
   Enfant'In
   Les Ailes du Temps
catrow.CATEGORY
   Paye
   Documents
catrow.CATEGORY
   Urgences
   Développement
   Règlementations
catrow.CATEGORY
   Annonces
   Liens
   Histoires
Fonds d'écran, fonds MSN, avatars... et un service de cartes de voeux ou de wallpapers personnalisés.   Goodies
   Coloriages en ligne
   Coloriages à imprimer
   Gribouillages
   Jeux Flash
   Programmes TV
   Météo
   Livre d'or
   A propos de BaôBé
Cliquez ici pour accéder aux réglages du lecteur  
gratin de pates, saumon et brocolis
pour 4 personnes

-250g de pâtes
-250g de saumon fumé
-200g de brocolis
-250g de mascarpone
-1 jaune d'oeuf
-400g de gruyère
-1 cuillère à soupe de moutarde
-1 pincée de basilic
-sel et poivre.



Préfauchez votre four à 180°.

Faites cuire le brocoli 10 minutes dans de l'eau bouillante salée et poivrée.

Faites cuire vos pâtes dans de l'eau bouillante salée.

Dans une casserole à feu très doux, faites fondre le mascarpone, ajouttez le saumon émietté, le brocoli, le basilic.

Arrêtez la cuisson et ajouter la cuillère de moutarde et le jaune d'oeuf et mélanger.

Egoutter les pâtes et les dipsosez dans un plat à gratin.

Ajoutter la préparation sur les pâtes, couvrir de gruyère puis cuire au four.



Retirez dès que le gruyère est gratiné puis dégustez.
 
L'adresse perdue

C est décidé, cette année j écris au Père Noël !
Oui mais voilà, j'ai perdu son adresse...

:pleurs:

- Eh bien oui chers amis, qui n'a pas perdu un jour ou l'autre l'adresse de quelqu'un ? Aujourd'hui, cela est terminé grâce à la puce de stockage Kalpin, la puce qui fait le plein ! Pour le modeste prix de 15 euros, cette puce RE-VO-LU-TIO-NNAI-RE changera votre vie et avec l'achat de 2 puces, j'en rajouterai une troisième, en modèle de poche !

En ce doux weekend d'octobre, Blanche se promenait entre les rayons de la Foire High-Tech de Bordeaux, sans but précis, simplement pour avoir quelques idées de cadeaux car noël n'était pas loin. Et le flot de paroles de ce vendeur l'avait interpellée. Elle s'arrêta un instant près du stand et
intriguée par le produit présenté, demanda un essai au camelot. Blanche chargea la nouvelle puce dans son portable et par la même occasion le débarrassa de son collier anti-puce (bien sur).

Puis, consultant ses contacts, Blanche s'aperçut que de nouveaux noms étaient enregistrés. Il y avait Mickey, Robin des bois, ... Mais peu importait de savoir comment ces noms étaient venus atterrir dans son carnet d'adresse, son but était de retrouver l'adresse du Père Noël !

Pas de problème Bordeaux-Libourne c'était vite fait. Elle n'avait qu'à s'y rendre, depuis le temps qu'ils recevaient le courrier de celui-ci...
D'un pas léger, elle se dirigea vers la gare afin de réserver une place. Mais grande déception, une grève surprise bloquait les trains.
Pas grave pensa-t-elle, il reste la voiture. Toute souriante elle fit demi tour et rentra chez elle où l'attendait une grosse surprise : une carte postale de
Christéo ! Elle savait à quelle adresse les enfants devaient envoyer leur lettre de noël et pourrait la lui donner. Hop, un p'tit coup de bigo, ça sonne, sonne, sonne et en ouvrant la porte : Oh quelle surprise !

Voici un traîneau tout neuf et tout beau, les nains l’avaient poncé, lavé et peint
aux couleurs de la Jamaïque. Hop, elle croqua un nouveau petit bout de champignon qui rend petit (et très joyeux aussi) et sauta dans le traîneau.

- Billet siouplé, dit le
poinçonneur de Lilhaa et sans aucun accent pouvant trahir ses origines du Radjourtin du Nord, rajouta : Oussez qui vous zallé Midame ?
- Chez l'Père Noyel bredouilla-t-elle entre deux éclats de rire et s'adressant au renne dont elle avait oublié le nom : Goldorak Go ! Va accomplir ta mission !

Blanche avait croqué un peu trop de "satyre puant" trouvé dans le jardin derrière la maison. Des objets aux couleurs fluo dansaient autour d'elle et de minuscules petits pères noël flottaient dans les airs. Ce qui lui fit rappeler sa quête première : trouver l'adresse du bonhomme en rouge.

Blanche toucha la poche de sa veste et sentit l'enveloppe sous ses doigts. Elle ne l'avait pas perdue, c'était déjà ça. Un éclair de lucidité lui fit penser au facteur. En voila un qui doit connaitre l'adresse secrète.

Elle se dirigea d'un bon pas vers la rue de la poste quand tout à coup,
un énorme bruit se fit entendre.

Pschhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh


- Tu m'cherches blanche ? dit une voix à l'intérieur d'un gros nuage de poussière et de fumée.

Blanche recula et se dit que c'était la rencontre du troisième type de la journée.

- J'te cherche, j'te cherche, c'est vite dit ! Qui es-tu d'abord ? Montre-toi !


Un morceau de tissu rouge apparu et le chaperon montra le bout de son nez.
Blanche se dit que ce "petit chaperon rouge" était bien bizarre, trop grand, trop gros, avec un loooooooonnnnnnnnngggggggggggg nez et des oreilles à n'en plus finir.

- Mais d'où tu sors le loup ? Je ne t'ai pas appelé ! Je cherche l'adresse du Père Noël. C'est pas compliqué tout de même ! Remonte dans ta DeLorean d'occase et fiche-moi la paix ! Je dois aller à la poste moi !


L'animal étonné tendit la main et pointant du doigt la rue derrière elle, lui dit d'une voix monocorde :

- Téléphonnnnnnnnnnnnne la poste, téléphonnnnnnnne maison

Puis il disparu comme il était venu.

Diantre fichtre de saperlipopette, se dit Blanche, me voila bien avancé, mais je
l'aurai un jour, je l'aurai.
Je trouverai cette satané porte, non, POSTE, et...
Tiens ? Voilà bambi.
Chut ! Il dort.
Raaa ! Il faut que j'arrête de grignoter ce champignon !
Bon, où suis-je déjà ?
Qu'est-ce que je fiche en pyjama dans cette rue ?
C'est quelle rue d'abord ?


Blanche chaussa ses lunettes et regarda le panneau : rue du timbre.
Haaaaaaa j'suis pas loin de la poste.
Elle traversa le carrefour et regarda la pancarte : rue de l'enveloppe.
Et bien voila, je suis tout près.
Une voiture klaxonna Tutttt Tuuuuuuuuuuttttttttttttttttt
Holaaaaaaaaaaaa un sarrasin au volant d'une chariote jaune ! Un postier !
Vite, il ne faut pas que je le perde de vue.


Blanche
, qui heureusement avait déjà parcouru le 100m haies arriva à rattraper la chariote qui pila devant la place Vaudou s'la pète. Mais là une manifestation battait son plein. Un brouhaha montrait que les lutins étaient en grève pour le maintien de leur retraite à 600 ans. Elle s'approcha du postier et lui dit :

- Dites moi pas que c'est pas vrai, pfffff !

Le postier leva la tête vers le ciel et répondit :

- Le Père Noël recherche une assistante
car il est parti aux champignons et n'a plus le temps de répondre aux lettres des mômes, il n'a plus de vie de famille, la mère Noël lui fait la gueule et cela fait deux mille ans que cela dure.

C'est bien ma veine se dit Blanche
en se grattant le menton. Et si je faisais appel à Ric Horet, l'ami du petit Dujaunet, copain de Chauque Apique et de Ben Hannia ? Je suis certaine qu'ils ne me feront pas chocolat ceux là et même qu'ils pourront me donner l'adresse de la doublure du père noël, Santa Claus.
Et puis en dernier recours, j'ai celle de Befana mais elle me crispe un peu cette nana !

Alors voyons voir dans l'annuaire.
Pffffffff Ric et Ben doivent être en liste rouge.
Il me reste Chauque, l'homme qui tombe à pic !
Et bien voila ! Et en plus il habite à quelques pâtés de maison d'ici !
En avant pour
cette difficile quête !

Blanche était fatiguée et doutait de trouver la fameuse adresse, celle à laquelle elle pouvait envoyer sa lettre. Mais elle était tenace et elle fila à toute vitesse.

- Chauque, héhooooooooooo Chauque ? Tu es là ?


Mais Chauque n'était pas là. Sur la porte, une petite pancarte : On fait une fête chez PN. Retrouvez moi la bas !
PN... PN... Père Noël ? se dit Blanche,
me voilà bien ! Ils sont tous chez PN et il n'y a que moi qui ne sait pas où c'est.

- Hep ! Monsieur ! Oui, vous ! Monsieur avec un manteau rouge, ...

- Ho Ho Ho ! Qu'est ce qu'elle veut la p'tite dame ?

Assis sur un banc, le bonhomme fit claquer ses mains sur ses genoux, invitant Blanche à s'assoir. Elle ouvrit de grands yeux. Mais oui, c'est lui ! Les M&M's avaient raison. IL existe !


- Je... Je....Je voulais ton adresse Père Noël, bredouilla Blanche, toute émue. Mais là j'ai encore mieux, je t'ai toi. J'ai beaucoup de choses à te dire alors écoute, dit-elle en se penchant près de l'oreille du bonhomme en rouge. J'ai été très sage et voila ce que j'aimerais ......................................................................

Blanche était heureuse, elle avait enfin trouvé le Père Noël.



Texte élaboré entre le 3 et le 17 novembre 2010 sur le forum de Baô Bé par Alix, Chouchou, Christeo, francoue, Hermes, Hugues, Martine, Papillonne, Papiloune, Sylvie et Wani.
 sommaire
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
13 12 2019
Sainte Luce

SMIC
au 1er janvier 2019


10,03 € brut
7,82 € net

Un enfant qui joue n'est pas puéril.

Johann Huizinga
Vous aimez les enfants
non
30%
 30% [13] 
chez les autres
11%
 11% [5] 
bien cuits
2%
 2% [1] 
au porto
2%
 2% [1] 
endormis
9%
 9% [4] 
adultes
6%
 6% [3] 
à la télé
2%
 2% [1] 
de loin
11%
 11% [5] 
les quoi ?
23%
 23% [10] 
votes : 43